HAIKUS URBAINS - 1997

Description:

Ce projet peut être considéré comme un reflet, moment chargé de sensibilités multiples, toutes elles-mêmes reflet d´une société et notamment de sa violence induise, reflet aussi de l´homme et de la ville.





Depuis longtemps j´essaie de faire vivre une idée dans mes spectacles ; elle peut se résumer très simplement en une phrase .

Je marche dans la rue et je m´aperçoit que je pense à une multitude de choses incohérentes ensembles. Ce que je cherche c´est de prendre 5 minutes de ma pensée et de les traduire en spectacle.



Tout ce flux de pensées pourrait être analysé mais ce n´est pas mon propos, ce qui m´intéresse c´est de faire le travail d´associations d´idées, c´est à dire de voir comment deux idées ou deux pensées ou deux images se suivent sans se ressembler , elles ont pourtant un lien secret ou évident.





Deux solitudes vont se répondre en différé, tantôt sur les même thèmes tantôt sur de thèmes en opposition ou en complémentarité.

Deux solitudes vont avoir leur parcours à travers des objets familiers qu´ils détourneront chacun de leurs manières.

Deux solitudes vont livrer leurs folies respectives.



L´homme de la ville est partagé entre son quotidien qu´il gère tant bien que mal et la dimension politique et sociale qui lui échappe s´il n´est pas parti pris dans un parti ou dans une idéologie en tant que militant même si il est conscient que ce "combat" reste relatif.

Le vrai travail reste celui de l´homme contre lui-même ou pour lui-même.





La priorité sera la simplicité. Langage gestuel et corporel simple, accessible à tous dans le sens ou je recherche le mouvement qui parle directement au ventre ou au coeur.

Complexe aussi le langage quand il abordera la multiplicité des dynamiques corporelles à travers les ruptures successives, les surprises ou les retournements de situations.







Distribution:

Conception, chorégraphie

et textes : Yann Marussich

Interprétation : Marcela San Pedro et Yann Marussich

Assistant : Eric Salama

Lumière : Daniel Demont

Assistant technique : Thierry Studer

Montage bande sonore : Denis Rollet

Production : Perceuse Productions et

Cave 12 Disques

Assistante de production, choix des musiques : Marie Jeanson

Photos : Isabelle Meister

Video : Ulrich Fischer

Durée : 1 heure 15 mn sans entracte



Soutiens : DIP, Pro helvetia, Ville de Genève